Come Back Marauders
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay ...
Voir le deal
10.80 €

 

 .Naoki Aizawa. [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Naoki Aizawa
6ème année, Serdy

6ème année, Serdy
Naoki Aizawa


Messages : 31
Date d'inscription : 08/07/2008
Age : 29

La Pensine
Diamants:
.Naoki Aizawa. [Terminé] Left_bar_bleue0/0.Naoki Aizawa. [Terminé] Empty_bar_bleue  (0/0)
.Naoki Aizawa. [Terminé] Empty
MessageSujet: .Naoki Aizawa. [Terminé]   .Naoki Aizawa. [Terminé] Icon_minitimeMer 9 Juil - 1:06

    Nom: Aizawa

    Prénom: Naoki, qui lui signifie honnêteté. – Son vrai prénom est Aku, signifiant le mal, pour sa naissance, qui n’était pas les règles ancestrales de la famille Aizawa, il fut quelques années plus tard changé. Ainsi qu’un troisième prénom, Kyo.

    Date de Naissance & Âge: 14 mai 1961 - 16 ans

    Histoire:

    Une maison blanche, aux traits asiatiques, en pleins cœur de Londres. Des cris de douleur intense s’en échappent. Les passants horrifiés, passent leur passage. On pourrait croire à une torture, personne au secours de ses hurlements. Pathétique, alors ainsi sont les humains. Ils n’ont peur que d’une chose, cette famille, les Aizawa, venus s’exiler au Royaume Uni, malgré que leurs descendants aient un pouvoir fort sur le monde des sorciers, au Japon. Ils durent fuir le pays. Bien qu’ici l’accueil n’est pas de plus chaleureux, ils surent se faire une place dans ce monde, qu’il soit moldu ou magique. Ho, il fallait aussi s’attendre à une telle union. Flirter avec d’autres que de simples sorciers, il fallait s’y attendre … Lorsque l’on fouille dans le passé des Aizawa, peu de chose en ressorte, seulement qu’aucune branche de l’arbre généalogique n’a encore connue tel affront. Dans cette pièce d’où proviennent les cris, se cachent, une femme et son enfant accompagnés d’un certain nombre de paire d’yeux fixaient sur elle. Tous observent … un accouchement. Leurs regards dégoutés sur cette scène se produisant face à eux. Tous ne viennent de la grande lignée, certains ne sont ici que pour voir se qui sera la plus grande honte. Ce fut donc une mise au monde difficile et surtout douloureuse. Le spectacle est terminé, un dernier coup d’œil au nouveau né qui se trouve être de sexe masculin, une bénédiction dans cette malédiction. Ce charmant petit garçon a pour nom … Aku qui devint bien plus tard Naoki.

    Cet enfant était alors considéré comme impur, rejeté de la maison familiale, rejeté tout simplement par le clan Aizawa, les moqueries autour de la mère et des parents de la jeune femme, descendant direct de la lignée principale, fusent. Tous honteux de cet accident. Bien sûr, celle qui avait donné vie à Aku, essayait de se défendre du mieux qu’elle le pouvait, utilisant chaque argument qui pouvait sembler valable ; seulement aucune excuse ne pouvait être valide pour cette faute. Mais elle en fût à moitié pardonner, pourquoi donc ? Elle aurait accouché d’une fille son sort aurait été bien différent, ho oui. Ce bonhomme était l’avenir de la famille. Malgré qu’il soit souillé par le sang moldu qui pouvait alors couler en lui, sa puissance était apparemment sans équivalence, jamais un tel mélange n’avait été accompli. « Sottise, pour un nourrisson. Jamais il ne sera manié la baguette comme les autres, de sangs purs. » Voila alors ce que pensait la famille. A croire qu’ils avaient une meilleure perception des choses que le chef Aizawa, Kyosuke. Ce nom se transmet de génération en génération. Kyo ayant comme signification malheur, venant tout droit des mikuji*. C’est étrange qu’il faille avoir le malheur dans son nom. C’est aussi sans importance. Le grand Kyosuke, malgré qu’il connaisse la puissance caché de l’enfant, considéré sa naissance comme une horreur aussi. Sa petite fille qui était tout au monde, qu’il avait élevé de lui-même. Il lui avait tant appris, lui enseignant les bonnes et mauvaises choses. Le bien et le mal … Tiens, et les Aizawa, étaient ils, gentils ou méchants, personne ne sait vraiment, ils sont seulement ‘neutres’. Ce qui d’ailleurs, fait rire les autres groupes.

    Il fût un jour, où Aku du grandir. Toujours séparés des autres enfants, moldu ou sorcier, son éducation était isolée. Loin des regards, c’est fou comme un simple mélange de sang, peut alors créer autant de distance. C’est un petit garçon seul, qui n’a pas encore connu l’amour maternel, qui n’a encore jamais eu beaucoup d’affection. Il est sûrement trop jeune pour comprendre ce qui se passe autour de lui. Il n’a pas appris une once de magie pour le moment. Kyosuke, lui pourtant n’attend qu’une chose, de voir se qu’il peut donner à son âge. Il fallut attendre les sept ans du bonhomme, il venait de faire léviter ses legos, des jouets pour moldu, tout fier de lui, il put montrer à toute la famille de quoi il était bien capable. Ce gamin était bien capable de se servir de la magie, personne n’en n’avait jamais douté bien sûr …. Seulement quelques nuits après cette découverte, un événement eu lieu, la mère de Aku et lui-même disparurent de la circulation, de la maison où avait toujours vécu le gosse. Lui qui avait sans cesse était enfermé, se retrouver dehors en compagnie d’un homme inconnu et de maman. Ce soir la, il découvrit le fraîcheur de l’hiver, durant cette saison il lui était interdit de mettre le pied dehors, ce qui l’empêchait de se renforcer face aux rhumes ou autres petites maladie. La fuite fût plus simple qu’il ne l’était prévu.

    Rechercher depuis maintenant deux longues années, Naoki de son nouveau prénom, il fallait brouiller les pistes, changer l’identité de Aku, il devint alors Naoki Tôdo, enfant grandissant au Japon. C’était alors un gamin comme les autres, jouant au bac à sable avec d’autres petits garnements de son âge. Ce bonheur dut un jour cesser, le visage de sa mère Aizawa, de son prénom Kaoru, fût reconnu dans les rues d’Aomori, ville du quartier générale des Aizawa. Petite négligence de sa part, voir grosse, puisque l’on reconnut aussi Aku. Il n’aurait pas été bon d’attaquer en pleine rue et pleins centre ville, un pauvre couple et son mioche. Non, ils attendirent que leur bonheur arrive à l’extrême pour en finir. Le visage épouvanté de son père lui en dit long au pauvre Nao, il venait de se passer quelques choses. « Cherche ta mère mon grand, ho mais elle n’est plus ici et ton papa, il est où ton papa ? T’es tout seul mon chère Aku. T’es seul … Tu le seras toujours tu sais, tu ne vaux pas mieux que ça, regarde à causes de qui ceci est arrivé … hein ! » Baff … plus rien. Tout est confus dans son esprit, il ne reste que ce petit texte, avec la voix moqueuse de cet homme qui avait balancé ça à un pauvre gosse et aussi cette douleur dans au niveau du poignet, depuis ça, il a une sorte de queue noire lui poussant sur le bras. Ce jour la … ses soit disant parents ne réapparurent plus. Triste sort, alors il fût envoyé chez sa grand-mère … paternel. Mais pourquoi donc, cette vieille femme en savait plus long que ce qu’elle disait. Elle eu dans l’obligation d’élevé Naoki, sans jamais lui révélé.

    Jusqu’au jour où … Nao’ du se rendre dans une école spéciale pour enfant de son genre, la bas il deviendrait plus fort. Il serait bien meilleur. L’école de magie de Tokyo. Il y fut envoyé illico presto ! Enfin débarrassé, de ce poids pour la mamie. Naoki était un des meilleurs élèves, toujours concentré, seul dans son coin, on ne sait jamais il pourrait causer à nouveau des soucies, et puis c’est comme impossible pour lui de se faire des amis. Tous le repoussent à vrai dire. A causes de son rang, de son sang ?... Nao’ grandit dans la solitude la plus totale, aucun(e)s aussi courageux qu’ils soient ne vinrent vers lui, même ceux de sang moldu ne veulent pas s’en approcher. C’est comme ça que doit se passer sa scolarité … seul ?! C’était donc ça sa punition, mais pourtant … pourtant il est le déshonneur, l’impureté, la faille de la famille Aizawa ! Il ne mérite pas mieux.

    Ce matin la, à dix heures précisément, il devait rencontrer sa grand-mère, vingt minutes, puis trente et une heure passèrent mais aucune trace de celle-ci. Juste un homme, lui adressant un mot. « Vous n’avez plus aucune famille proche qui puisse s’occuper de vous ici, les dernières branches de la lignée Aizawa se trouvant sur ce territoire n’y sont plus, vous devez rentrer à Londres. Pour une nouvelle scolarité à Poudlard. Je vous emmène avec moi. » Et … et obaa-san Tôdo ?... Plus aucune nouvelle à ce jour. Naoki rejoint alors, la vieille maison dans laquelle il avait habité il y a si longtemps. Aucun bon souvenir, voir rien ne remonte dans son esprit par rapport à cette baraque. Dorénavant pour ses deux dernières années en école de magie il devra les passer ici, au Royaume Uni. Devant reprendre les habitudes européennes qu’il a un peu perdues. Les influences de la famille Aizawa sont bien moins présentes ici, voir inexistantes. Il devrait pouvoir commencer une scolarité normale, du moins il espère.


    Caractère: Au fil du temps Nao' est devenu quelqu'un de peu confiant envers les autres. Toujours rejeté et isolé, le nippon est devenu froid avec son entourage, il n'engagera jamais une conversation ou n'ira jamais vers les autres. S'étant tellement de fois fait rejeté lors de son enfance. Les expériences du passé ont forgés le caractère du garçon. Il a tout de même su faire reconnaître qu’il avait un don particulier en magie, grâce au fait qu’il est une confiance démesuré en lui, voila pourquoi aussi il n’aime pas être en compagnie des autres élèves, se sentant supérieur, de par son rang et le fait qu’on lui ait attribué une grande puissance. Il est aussi prétentieux, il n’ira pourtant pas se vanter de ses exploits mais narguera les autres de son niveau supérieur, car oui, Naoki est doté d’une grande intelligence ; ce qui lui permet de ne pas avoir faire beaucoup d’effort pour comprendre les choses et les assimilés. Sachant que tous avait conclu qu’il ne serait jamais ainsi. En plus de tout cela, il est comme très mauvais perdant, et n’avouera jamais une défaite, ce qui équivaut à dire qu’il n’admettra jamais son tord. Lui faire dire revient à donner un coup dans sa fierté. La fierté et Nao’ sont aussi une longue histoire, qu’il vaut mieux découvrir au fur et à mesure. Et il faut bien couronné le tout, il est plutôt lunatique, son humeur est donc assez changeante, il lui arrive bien sûr d’être agréable, et quand il est de bonne humeur, il pourrait même accepter la discussion et le lendemain d’être d’une humeur exécrable.

    Mais Nao’ a aussi ses failles et/ou ‘qualités’, il est facile de le briser malgré ses airs intouchables, lorsqu’il arrive à donner sa confiance aux autres, il se donne entièrement, il est quelqu’un à qui on peut croire et qui est fidèle. Il est certains qu’il ne trahira jamais pour son propre intérêt, d’où son prénom qui lui convient. En revanche lorsqu’il se sent la trahison, la nippon se sentira blesser et ne pardonnera sûrement jamais la faute commise. Naoki est aussi quelqu’un de serviable près à rendre des services, seulement au personne qui d’instinct lui paresse bien, donc pas souvent. Il n’est pas non plus quelqu’un de ‘méchant’, seulement méfiant et fier. Il n’aura jamais ou bien très rarement pitié des autres, car il déteste que l’on ait ce sentiment à son égard. Quand il viendra à votre ‘secours’ se ne sera que par pure gentillesse ou que cela lui semble une évidence.
    C’est aussi quelqu’un qu’il est difficile de déconcentrer lorsqu’il fait quelque chose, par exemple dans ses moments de lectures intenses, ou bien quand il étudie. Il adore apprendre de nouvelles choses et accroître ses connaissances. En gros, Nao’ à d’autres parcelles de sa personnalité à faire découvrir, et qu’il ne vaut mieux pas se fier aux apparences et au premiers abords. Il a certains traits de caractère typique des Aizawa, pour le reste tout vient du coté de son père.



    Signes particuliers: Il a un tatouage au niveau du poignet, symbole de sa famille. Il s’agit d’une queue de dragon qui au fil des années s’agrandit et prend tout le bras. Il est le seul à l’avoir de couleur noir, normalement rouge, signe d’impureté.

    Acteur/actrice sur l'Avatar: Jin Akanishi


Dernière édition par Naoki Aizawa le Mer 9 Juil - 19:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
.Naoki Aizawa. [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Come Back Marauders :: Avant le Jeu :: Registres du Ministère :: Présentations finies-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser