AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Libre] Devant la forêt.

Aller en bas 
AuteurMessage
Maïwenn Katellig
7ème année, Serpy

7ème année, Serpy
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 10/09/2008

La Pensine
Diamants:
0/0  (0/0)
MessageSujet: [Libre] Devant la forêt.   Mar 23 Sep - 16:28

    Il était tôt, vraiment très tôt constata la rouquine en regardant par la fenêtre de son dortoir, mais elle n’arrivait plus à dormir. Maïwenn reteint donc un soupire avant de sortir de son lit en frissonnant. Le sol de pierre était froid sous ses pieds nus et elle se dépêcha de rejoindre la salle de bain après avoir attraper son uniforme au passage. S’en suivit une longue et bonne douche presque brulante qui se termina par un séchage éclair grâce à sa baguette magique puis à l’enfilage de son uniforme aux couleurs des Serpentards.

    La jeune demoiselle sortit de son dortoir puis se sa salle commune pour se retrouver dans les couloirs tristes et sombres des cachots de Poudlard. Elle regarda un instant autour d’elle, elle n’était peut-être pas normale mais elle aimait bien le silence, l’humidité et la fraicheur de ce lieu souterrain… Seulement, elle n’allait pas passer sa vie ici et son estomac commençait à gargouiller un peut. Après un haussement d’épaules, elle se dirigea donc vers le grand hall puis voyant que la grande salle était presque vide, elle y entra avec ravissement. Maïwenn n’avait jamais aimer la foule, peut-être était-ce pour ça qu’elle se levait tôt… A la réflexion, non, ce n’était pas pour ça… Quoi qu’il en soit, elle pris un bon petit déjeuné constitué d’un grand bol de cacao avec quelques toast beurrés.

    Ne supportant déjà plus de rester en place et aillant un peut trop chaud, la jeune femme se leva après avoir finit de manger puis se dirigea à pas lents vers la porte menant sur le parc. L’air frais lui fouetta le visage mais la jeune demoiselle ne s’en plaignit nullement. Enfin elle se sentait à l’aise et elle avança donc à l’aveuglette sur l’herbe encore humide de la rosée du matin. Maïwenn se faisait plutôt discrète sans vraiment y faire attention et avançait droit devant elle, ne faisant attention qu’aux différents bruits de la nature qu’elle trouvait incroyablement apaisant…

    Quelques minutes plus tard, elle s’arrêta au beau milieu du parc et regarda autour d’elle. Elle pouvait naturellement voir l’immense silhouette du château, le haut des serres de botanique, le lac aussi un peut plus loin et la forêt interdite… Souriant légèrement, elle bifurqua et ses pas la menèrent juste à l’orée de l’étendue d’arbres qui n’était pas sensée être accessible aux élèves. Naturellement, peut d’entre eux respectaient cette règles, plus particulièrement les Gryffondors qui voyaient là une preuve débile de leur courage légendaire mais la jeune rouquine, elle n’y avait encore jamais mis les pieds… Pas par peur, non, simplement parce que jusqu’à maintenant, elle s’était contenté de l’observer…

    Elle se doutait bien que les autres devaient la prendre pour une froussarde de rester ainsi des heures entières devant la forêt sans oser y entrer mais elle se fichait pas mal de ce qu’ils pensaient d’elle, elle n’avait rien à leur prouver. Toute plongée à sa nouvelle contemplation des arbres qu’elle connaissait presque par cœur, elle n’entendit pas que l’on s’approchait d’elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue
7ème année, Serpy

7ème année, Serpy
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2008
Age : 27

La Pensine
Diamants:
40720/100000  (40720/100000)
MessageSujet: Re: [Libre] Devant la forêt.   Dim 28 Sep - 11:56

Avachi sur son lit, Severus fut réveillé aux aurores par le halo de lumière flamboyant qui traversa les carreaux épais. La douce berceuse qui lui permettait de s’endormir rapidement avait cessé, le concierge s’était sans doute décidé à réviser le problème de tuyauterie à Poudlard. Dommage. Le Serpentard prenait plaisir à écouter ce bruit de goutte d’eau tombant une à une sur les conduits de l’école. Il s’étira puis repoussa paresseusement les couvertures de plume, baillant à s’en décrocher la mâchoire. Bah. Il s’arracha difficilement au moelleux matelas et ses pieds rencontrèrent le sol de pierres nues, ce qui secoua Sev d’un frisson. Septembre, fin de l’été, annonçait la météo des prochains mois, pluie, pluie et encore pluie. Le ciel était parsemé de nuages grisâtres, laissant échapper des sceaux d’eau s’échouant sur les fenêtres et les murs de Poudlard. Le jeune Rogue aimait bien la pluie mais un rayon de soleil n’était pas de refus, s’averrant même meilleur pour ne pas être enlisée dans la masse compacte des murs de Poudlard. Un soupir franchit ses lèvres et le Serpentard s’extirpa de son lit, à la recherche de son uniforme d’étudiant qu’il détestait tout particulièrement. Quel plaisir pouvait-on éprouver à porter de pareilles tenues, démodées soient-elles ? Severus avait, depuis sa quatrième année, amelioré à sa sauce sa tenue , histoire de ne pas être comme tout le monde. Il avait du style, et Poudlard se devait de le reconnaître ! Il passa rapidement dans la salle d’eau histoire de s’arranger un peu. Cheveux, douche, il se prépara comme toutes les autres journées avant celle ci. Severus ne compte pas beaucoup sur son physique, il s' en moque particulièrement . Certes, il n' était pas très joli quoi que avec un certain charme pour ceux qui le connaissait vraiment. Contrairement à sa mère qui était une vrai beauté, une perle rare.

Les couloirs de Poudlard étaient déjà noirs de monde, ne manquant pas d’exaspérer Severus qui espérait pourtant se faufiler jusqu’à la Grande Salle sans transpirer à force de jouer des coudes et d’être mêlé à la chaleur humaine. Il posa bruyamment son sac sur le banc de la table des Serpentards, et jeta un coup d’œil rapide à son emploi du temps. Double cours de Potions avec… Gryffondor. Merlin ! Cela ne pouvait pas être avec Poufsouffle ou Serdaigle ? Severus ne supportait pas la moitié des Gryffondors et encore si ce n' est aucun, et pour cela, ils lui rendaient bien. Double cours de sorts et enchantements. Avec une nouvelle prof qui avait l' air assez manacante. Rogue attendait de voir venir avec elle, une femme bien spéciale si vous voulez mon avis. Bon, ce double cours était avec les Poufsouffles, ça passe. Elle pourra les martyriser autant qu’elle le souhaite, sans s’attirer les foudres du professeur. Quartier libre jusqu’à 16 heures. Après, une heure de Défense contre les forces du mal avec cette bouffonne de professeur qui, bien qu’amusante, en faisait des tonnes.

« On a la journée pourrie ! Soupira Severus en reposant le parchemin. Les Gryffondors pendant deux heures dès le matin… Lourd. »
« Tu préférerais quoi, Rogue ? » Demanda narquoisement une camarade. « Que tu la fermes quand tu manges, s’il te plaît… » Répondit du tac au tac l’interpellé , pour qui se prenait elle à l' appeler Rogue.

Ne pouvant même plus supporter ses camarades de sa maison , il décida d' aller faire un tour dans le parc histoire de se dégourdir les jambes car il ne tenait déjà plus en place.Alors qu' il franchissait la grande porte du Hall d' entrée , un vent frais et glacial percuta le corps de Severus qui ne put s' empecher d' avoir un petit frisson. Il n' en fit pas de cas et continua à avancer dans le parc malgré la fraicheur du matin. En s' enfonçant ainsi dans le parc , il arriva à la lisière de la forêt interdite. Alors que le jeune Rogue allait repartir , il vit une élève de sa maison qui se trouvait en face de la forêt interdite , sans doute en train de méditer sur on ne sait quel sujet qui n' était pas important. Et qui il en était sur , soulerait le jeune Severus. Plein de fougue , il se raprocha de cette élève pour la voir de plus près .Arrivé à quelques pas de cette fille , il la reconnut , à ce qu' il se souvenait , elle s' appelait Maiwenn , il avait entendu parler d' elle dans la salle commune , car tout le monde se moquait d' elle dans son dos à cause de son tempérament à rester des heures devant la fôret interdite sans y entrer. On se demandait tous ce qu' elle y faisais mais personne ne cherchait vraiment à comprendre. Il se rapprocha encore et lança de sa voix forte et glaciale...

" Tu ne crois pas que tu es riddicule à attendre là pendant des heures sans rien faire... et qui plus est au même endroit... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïwenn Katellig
7ème année, Serpy

7ème année, Serpy
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 10/09/2008

La Pensine
Diamants:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: [Libre] Devant la forêt.   Dim 28 Sep - 16:06

    Tout à sa contemplation, Maïwenn ne faisait pas attention à ce qui l’entourait. Elle donnait l’impression qu’une troupe de troll en tutu rose aurait pu passer devant elle en faisant des entrechat qu’elle ne l’aurait pas remarquer. Elle se fichait de ce qui pouvait bien se passer autour d’elle en cet instant précis, tout ce qu’elle savait, c’était qu’elle était plus heureuse à Poudlard que chez elle et ça, c’était une certitude. Elle ne doutait pas non plus qu’elle ne devait pas être la seule dans ce cas là mais elle n’était pas du genre à chercher la compagnie des autres…

    Et les autres ne cherchaient pas non plus à l’approcher d’ailleurs. Peut-être parce qu’elle n’avait rien dans son attitude qui les encourageait à le faire… Rares étaient les fois où Maïwenn se laissait aller à discuter avec quelqu’un d’autre. Qu’il soit de Serpentard où d’une autre maison. Ce n’était pas qu’elle n’aimait pas ça, mais plutôt qu’elle n’en n’avait jamais la réelle occasion, préférant passé inaperçue pour ne pas faire de bêtise… Naturellement, il lui était arrivé de devoir se défendre et dans un cas pareil elle n’hésitait jamais à le faire d’ailleurs. Rentrée au manoir, elle était punie mais après toutes ces années, elle n’en n’avait que faire…


    « Tu ne crois pas que tu es ridicule à attendre là pendant des heures sans rien faire... et qui plus est au même endroit... »

    La voix forte, glaciale et qui paraissait légèrement moqueuse aux oreilles de la jeune femme, semblait avoir voulu lui faire peur ce qui avait effectivement provoquer un petit sursaut de sa part. Néanmoins, elle sourit, ne bougeant pas encore d’un millimètre, fixant la forêt comme si c’était elle qui venait de lui poser la question alors qu’elle savait parfaitement que ce n’était pas le cas. Elle répondit d’une voix calme et amusée même, toujours dans son grand sourire un peut rêveur.

    - Bien sur que si… Je sais parfaitement ce que les autres pensent de moi…

    Maïwenn sourit de plus belle et tourna finalement les yeux vers son interlocuteur. Son regard se fit légèrement étonné pendant quelques secondes mais son visage redevint à la fois impassible et joyeux contre toute attente. Elle savait parfaitement que celui qui se trouvait face à elle n’était autre que Severus Rogue. D’une part parce qu’ils étaient de la même maison et de la même année et d’autre part parce qu’il était malheureusement la cible numéro un de ces crétins de Maraudeurs. Connaissant la répartie sarcastique presque légendaire du Serpentard, elle ne se démonta pas pour autant et continua dans un sourire, une point de malveillance qui ne quittait jamais ses yeux bleu-vert.

    - Mais je me fiche de ce qu’ils pensent savoir sur moi… Sais tu pourquoi je regarde cette forêt sans y entrer ? Pour deux raisons… La première parce qu’elle m’intrigue et que je m’amuse à écouter les bruits qui l’habitent… Et deuxièmement parce que je sais que si mère et père venaient à apprendre une chose pareille, je ne vivrais plus bien longtemps…

    Maïwenn sourit, observant toujours Severus comme si elle ne l’avait jamais vu de sa vie. Son regard n’avait rien d’admiratif ou de rebuté il était simplement curieux. Elle se posait une foule de questions, en particulier ce qui pouvait bien le pousser à s’en prendre aux Gryffondors aussi souvent, mais elle n’en posa aucune. Comme la plus part des Serpentards, il ne devait pas franchement apprécier de devoir parler de lui alors elle évitait tout simplement de se faire envoyer balader si rapidement. Après un bref silence, elle repris, plutôt songeuse.

    - Peut-être que j’entrerais dedans un jour malgré tout… Je ne suis pas folle pour rien… Pour le moment ça m’occupe de rester là à écouter c’est pas croyable tout ce qu’on peut entendre des fois… Et puis je n’ai rien à prouver… Tu ne crois pas Severus ?

    Bah oui, elle ne pouvait pas prétendre connaitre le Serpentard plus que ça mais elle n’allait tout de même pas l’appeler par son nom de famille alors qu’ils étaient du même âge…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Libre] Devant la forêt.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre] Devant la forêt.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Escapade en forêt [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» René Civil devant le tribunal criminel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Come Back Marauders :: Poudlard :: A l'Exterieur :: La Forêt Interdite-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit